Changer sa vie, pas trop tard pour apprendre l’informatique

0

Changer sa vie: apprendre l’informatique

Pour changer sa vie il faut changer sa « tête ». Il y a 20 ans, j’avais 45 ans et un mail restait pour moi du domaine de la science fiction. Rien ne me prédisposait à m’intéresser à cette « chose » si lointaine… J’avais fait comme une allergie aux ordinateurs, une répulsion m’avait gangrené les neurones. Une cousine plus jeune que moi me regardait travailler en souriant quand j’envoyais des fax, du courrier par la poste avec un tas de papiers joints. Elle me poussait à me pencher sérieusement à m’intéresser au monde de l’ordinateur, aux mails etc… Papy faisait de la résistance. Je n’arrivais pas à comprendre l’importance, le virage digital si spectaculaire, un tournant qu’on ne devait pas rater et devenir un vrai croulant déconnecté de son époque.

Un jour je compris avec réticence qu’il fallait absolument m’y mettre, me plonger dans ce monde « glauque » aux termes barbares: ordinateurs, rom, ram, logiciel, mémoire interne ou externe, jpeg, disque dur…

Je me suis dépassé, j’ai abattu mes barrières  et commencé à étudier ce monde que je trouve aujourd’hui fascinant, plein de curiosité qui nous ouvre les portes du monde. De notre salon nous pouvons découvrir les beautés de la planète, apprécier les œuvres d’artistes talentueux ou encore communiquer avec nos proches du bout du monde.

J’ai compris qu’il fallait assimiler l’extraordinaire outil qu’est l’ordinateur, la puissance d’internet et toutes les applications fantastiques et inimaginables des nouvelles applications.

Aujourd’hui à 65 ans et à la retraite , je crée mes propres sites ce qui me permet d’ouvrir des commerces en ligne. Une nouvelle vie commence pour moi pleine de promesses, d’expériences nouvelles de projets.

Fabrice ( un internaute)

Si vous avez des expériences personnelles qui puissent être utiles à tous, n’hésitez pas à nous en faire part. Nous serons heureux d’être la courroie de transmission pour un cercle vertueux.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.