UNE AUSTRALIENNE AIME VIERZON ET POURQUOI PAS NOUS!

2

VIERZON, REVISITÉE PAR UNE AUSTRALIENNE EN PHOTOS

Ville médiévale et ville moderne

Vierzon : citée médiévale et ville moderne

 

Vierzon est une ville composée de différents quartiers, tous aussi différents les uns des autres que la ville l’est comparée à la France.

Je séjourne dans le quartier médiéval de la ville et, lorsque je traverse l’arche du « Beffroi », vestige de l’église Notre Dame datant du 12ème siècle, je peux sentir des résidus de sorcellerie pour laquelle ce quartier était connu. Cependant, alors que je me dirige vers le centre ville, je commence à rencontrer des signes de vie moderne comme la gare SNCF qui fût lourdement bombardée durant la Seconde Guerre Mondiale. Durant cette période difficile, Vierzon fût un des centre de la résistance contre la menace Nazi. Mon hôt actuel, et maintenant ami, me raconta maintes histoires de ces temps troublés. Apparemment, la maison dans laquelle je séjourne appartenait autrefois à des résistants ou « Maquis » luttant contre l’occupation allemande alors que la maison adjacente était habitée par des soldats Nazis ! Après la guerre, lors de la rénovation du jardin, une cache d’arme fût découverte dans le puit asséché, nul doute dans le but d’être utilisées dans les batailles à venir. De Juin 1940 à Mars 1943, Vierzon fût couppée en deux ; la zone occupée au nord et la zone libre au sud. Le Cher, le fleuve qui traverse la ville, était la ligne de démarcation entre ces deux zones.

Aujourd’hui, Vierzon est une ville multi-culturelle avec un riche héritage industriel. Des années 1860 aux années 1950, elle fût une ville industrielle prospère dans le domaine de la mécanique (les tracteurs essentiellement), exportant ces produits à travers le monde entier. Malheureusement, des revirements économiques frappèrent la ville qui vit alors son taux de chômage augmenter drastiquement. Malgré ces difficultés, je trouve les habitants de Vierzon très chaleureux et respectueux, ce qui n’est pas toujours le cas aux endroits touchés par des difficultés économiques.

Bien que les empreintes de l’industrialisation soient toujours présentes, Vierzon n’en reste pas moins entourée par la magnifique campagne française. Lors d’une belle journée, je me suis lancée dans une promenad à vélo le long du canal, traversant la ville, jusque dans la campagne environnante. Je me suis arrêté pour déjeuner dans un endroit ombragé et fût surprise de découvrir un monument dans les bois longeant le canal. Je pensais que c’était un endroit pour un tel monument jusqu’à ce que je lise l’inscription. Il marquait l’endroit où de braves résitants furent executés par les allemants en 1944. Je fût profondément touchée et, alors que je continuais mon voyage, je ne pus m’empêcher de penser aux « maquis vierzonnais » et à la résistance des habitants actuels, aussi bien les jeunes que les plus anciens.

2 commentaires
  1. Stef dit

    Cette traduction sent un peu le google trad et c’est fort dommage. Il doit bien être possible de faire une bien meilleur traduction de cette article. Si vous le souhaitez, je veux bien m’y coller si besoin 😉

    1. EE dit

      C’est super gentil et j’accepte volontiers votre aimable proposition. Je vous remercie d’avance
      Je serais très heureuse de vous rencontrer à la rentrée.
      Cordialement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.